Se reposer

Cycle repos – J27

Ce cycle-ci est un grand n’importe quoi : une courbe de température qui ne se calque sur aucun modèle, des saignements très léger depuis J23. Comme quoi, les injections du mois dernier, même à faible dose, ça ne doit pas être rien pour l’organisme.

Ce cycle-ci, j’ai commencé à aller voir une psy. Par acquis de conscience, parce que je ne voudrais pas subir tous ces examens et traitement pour finalement découvrir/m’entendre dire dans 1 ou 2 ans « ah mais oui, bien sûr, vous aviez tel blocage psychologique qui empêchait tout ! ».

Bilan de la première séance : il paraît que mon vocabulaire autour de la maternité est trop typé « challenge/professionnel ». En même temps, c’est tellement une épreuve, comment le prendre autrement ? Mais je veux bien faire des effort, travailler sur moi, essayer de m’adapter, investir 50€ par séance. Je ne suis plus à ça près. J’ai donc commencé à lire « L’apprentissage de l’imperfection », puisqu’il semblerait que je suis trop perfectionniste, au lieu de faire preuve d’optimalisme positif…

Ce cycle-ci, c’est le mois où j’ai recommencé les cachotteries au boulot : sortir pour téléphoner au centre de PMA pour qu’on me faxe les ordonnances pour la prochaine IAC, parce qu’ils avaient oublié de me les envoyer par la poste, planifier d’hypothétiques jours de congés (qu’il me faudra sans doute décaler, puisque mes cycles ne sont pas réguliers)…

Ce cycle-ci, c’est aussi le mois où on a appris que la sœur ainée de mon mari était enceinte, de près de 5 mois. Et là, m’en vouloir atrocement que ma première pensée ait été « enceinte de 5 mois, donc peu de chance de fausse couche maintenant, ça va arriver vraiment. Pourquoi elle et pas nous ? » S’en sont suivi 3 jours de profond désespoir et de nuits blanches, où je finissais par m’endormir épuisée, entre deux sanglots. Mettre un pied devant l’autre, et finalement entendre Rose chanter « Et puis juin » à la radio le matin en allant bosser, et me remettre à pleurer. Accepter qu’autour de nous la vie soit conçue de manière magique, alors que de notre côté, c’est « protocole » « traitement » « calendrier » « statistiques » « injections » et « contraintes », c’est difficile…

Ce cycle-ci n’est donc pas vraiment de tout repos. La vie continue d’être injuste farceuse avec nous (optimalisme positif !!!)

Publicités

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s