Craindre

IAC3, J25

Craindre que ce ne soit fichu. Encore.
Guetter les signes, chercher des signes. Alors que je m’étais juré qu’on ne m’y prendrait pas cette fois-ci…
Je me palpe les seins 10 fois par jour, constate qu’ils ne sont plus tendus, et je désespère.
Et tiens, j’ai mal au crâne, ce n’est pas vraiment bon signe. Je désespère.
J’ai des douleurs de règles, je désespère.
Et l’appli fertilityfriend qui, d’après mes symptômes, me met un score de 38/100 de chance d’être enceinte. Même quand elle m’annonçait 75% je n’étais pas enceinte, alors 38%… Je désespère.
Pourtant parfois je regarde le ciel (bleu, enfin) et je me persuade que ça peut marcher, que ça va marcher.
Mais c’est plus fort que moi. J’y pense tout le temps.

Cette IAC s’est bien passée.
Le jour J, le 1er juin, a même coïncidé avec l’arrivée du printemps qu’on n’attendait plus. Il faisait doux, et beau. Inespéré !
L’équipe était sympa, pas eu besoin de la pince qui fait mal.
Il y avait de la musique douce et après, quand elles nous ont laissés, mon mari et moi, on entendait la musique de l’ouverture de bal de notre mariage : j’ai voulu y voir un signe de plus d’y croire.
D’autant que je suis certaine que le mois dernier, on y était presque.
Déjà, j’avais eu des petits saignements rouges inhabituels autour de 11dpo, j’avais prié pour que ce soit les symptômes d’une nidation.
Et puis, d’après une collègue-mamie, il paraît que j’avais le « masque ». Ce truc qui se voit sur le visage (certaines personnes ont un don pour çà !). Pourtant elle ne sait rien de nos essais. Me prenant à part à la cantine, elle avait l’air étonnée « mais tu es sûre que tu n’es pas enceinte ? Étrange, quand je t’ai vue le mois dernier, j’aurai juré le contraire, et je ne me suis jamais trompée : j’ai su avant mes filles qu’elles étaient enceintes ! »
Et à la surveillance de cette IAC, une des gyneco m’a détecté un kyste à l’ovaire droit, s’étonnant, vu sa taille (28mm), qu’on ne l’ait jamais remarqué avant.
Moi je me dis que ça devait être un corps jaune résiduel ! Mettant tous les indices bout à bout, j’ai bien entendu dû faire une fausse couche spontanée le mois dernier ! Étrange de s’en réjouir, non ? Pour moi, qui m’étais fait tout un film dans ma tête, c’était de bonne augure.
Mais, j’ai mal à la tête, je n’ai plus mal au seins, et j’ai des crampes.
J’ai peur qu’on échoue encore. Je suis triste.
Lundi, c’est la prise de sang de contrôle. Mais, je n’y tiens plus. Demain, samedi, je fais un test.
Dimanche, c’est la fête des pères. Ça aurait été tellement beau de faire ce cadeau à l’homme que j’aime…
Publicités

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s