Pleurer

IAC3, J29

C’est négatif.

Je sais plus quoi faire pour que ça marche enfin. Je suis désespérée.
Parce qu’après ce cycle de repos et la prochaine IAC, il faudrait alors passer aux FIV et ça me fout une trouille bleue… 😦
Je me demande ce que je peux faire de plus pour mettre toutes les chances de mon côté ?!

Ne plus y penser, je n’y arrive pas. Parce que ça m’obsède.

Est ce que je devrais perdre du poids ? Faire du sport à fond ? Avoir plus de rapports ? Moins de rapports ? Faire le poirier ? Rire plus ? Décompresser plus ? Refaire une courbe d’ovulation ? Ne pas en faire et laisser faire ? Partir en vacances ? C’est long et à la fois ça me fait peur, parce que le temps qui passe me rapproche de la « fin » du protocole et donc du risque de devoir « se faire une raison définitive » de ne jamais concevoir d’enfant 😦
C’est nul.

Je sais qu’il faut y croire. Mais c’est tellement de contraintes, d’espoirs, d’effets secondaires (sur le poids, la peau, l’humeur, la fatigue), tellement d’échecs, de montagnes russes émotionnelles…
La seule chose qui me fait tenir et continuer c’est l’espoir que j’ai (tout petit), qu’un jour ça marche, qu’on y arrive, et que tout ça ne soit bientôt plus qu’un lointain souvenir. Putain, je donnerai tout pour des certitudes !

Et bien sur l’adoption j’y pense. Parce qu’on s’est dit depuis longtemps que si jamais on devait commencer les fiv, il faudrait certainement mettre en route l’adoption en parallèle pour ne pas attendre encore 3 ans…
Mais putain, admettre et renoncer définitivement à porter un enfant. Notre enfant.
C’est horrible, je ne sais pas si j’arriverai à passer par dessus un truc comme ça. J’ai peur d’y penser et que ça me porte la poisse. J’ai peur tout court.
Je me sens si seule, si impuissante.
Je me sens tellement inutile, nulle, vide et creuse de ne pas y arriver.:(

J’ai peur de devenir comme ces femmes qui n’ont jamais pu avoir d’enfant, aigries, creuses, sèches comme des figues sèches.
Femme qui n’est même pas parvenu à réussir sa condition simple de femme ordinaire. 😦
Je ne veux pas être l’une de celle-la.

Je me dis aussi : et si un jour il me quittait pour une femme fertile. Une qui pourrait lui assurer une vraie descendance, la sienne ? S’il se lassait de tout ça ?
Ou pire, s’il restait avec moi par pitié et qu’il avait cette espèce de rancœur en lui jusqu’à la fin de ses jours à cause de ça ?
Moi je ne veux pas être la cause de son « malheur » 😦 être responsable de ça, porter ce poids. Avoir toujours un doute « et si…? »

Je ne peux pas m’empêcher de me dire que je suis responsable, forcément. Je n’arrive  pas à me l’ôter de la tête 😦 Forcément y’a qqch qui cloche chez moi. Forcément c’est que je ne doit pas assez le mériter.
Je suis dégoûtée que ça tombe sur nous putain. Y’a tellement de couples qui se déchirent, des cons, des méchants, des misérables, des malheureux… Pourquoi il a fallu que ça tombe sur nous ?

Je serai prête à tout : dormir sur des clous, travailler nuit et jour, bouffer du foie de veau tous les midi, boire mon urine, donner toute ma paye tous les mois, apprendre à marcher sur les mains, n’importe quoi, je serai prête à n’importe quoi.
Je fais de la peine, on dirait une hystérique.
J’ai honte. Je vais aller dormir, essayer au moins.

Publicités

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s