Décider

Cycle repos, J5

Le cycle précédent était vraiment n’importe quoi. J’ai eu mes règles à J23 ?! Au début, naïve, j’ai appelé le CPMA. Je me disais « Étrange ? Autant……… ❤ ». Et puis on m’a répondu qu’en cas d’hyperstimulation hyper-réponse, ça arrive que les règles soient anarchiques.

Il a fallu se résoudre : en même temps, en n’ayant qu’un rapport à J9, et sans IAC, même avec 4 follicules, il y avait peu de chance. Pourtant j’avoue, en bonne pathétique, comme toujours, oui, moi, j’espérais.

Bizarrement, je n’ai pas pleuré cette fois. Je n’ai même pas eu le coup des 3 jours de déprime qui suivent. Je crois qu’il y a eu un genre de déclic en moi. Je ne sais pas si c’est cette déception de « non-IAC » ou de découvrir, au moment le plus down, l’excellent blog de pmgirl mais je me sens prête pour la FIV.

Lundi, on a rendez-vous avec une nouvelle gynéco au CPMA de Marseille, Docteur Blondie (je l’ai Googlee, et je crois que je la connais, elle m’a déjà inséminée..)
En fait, pour revoir Dr C. il m’aurait fallu poser un jour de congés et je n’en ai plus. Donc, on change. Mari Ours et moi a décidé de parler de la FIV à Docteur Blondie. J’espère qu’elle va dire oui. Et surtout, j’espère que ça va marcher.

J’ai aussi pris rendez-vous chez un autre gynéco pour le suivi « classique », en janvier. Parce que Docteur New Age a fini de me décevoir il y a 3 semaines. Docteur Nouveau est à Avignon, il est spécialiste de la fertilité.

J’ai dévoré le « Guide de survie à l’usage des couples infertiles » des deux Audrey. Quand je l’ai reçu, j’ai avalé les 80 premières pages d’une seule traite. Entre rire et larmes, je n’ai pu que me reconnaître. Je n’ai pas peur de le dire : c’est le meilleur livre sur la PMA que j’ai pu lire jusqu’à présent. Il est tellement sincère, vrai, et à la fois léger, décomplexé. Je n’aurai jamais cru qu’on pouvait parler de PMA (enfin d’AMP, puisqu’il paraît que c’est plus « hype » ;)) comme ça. Il dédramatise le sujet. Et franchement, ça m’a fait un bien fou. C’était pile ce qu’il me fallait.

Du coup, j’ai enfin avoué mon « lourd secret honteux » à une amie, à qui je n’arrivais pas à en parler. Ça m’a libérée.

J’ai entendu 3 fois dans la même semaine « La vache, c’est vraiment le parcours du combattant que vous vivez ». Tu ne crois pas si bien dire, mon coco. J’y ai vu un signe et j’ai donc décidé de rendre ce blog public et visible dès lundi très bientôt.

J’ai entrepris des démarches pour savoir où j’en suis côté pro. Parce que les Audrey en parlent : c’est important de minimiser le stress, et franchement, travailler avec des cons, à faire de la merde, le tout à 80 bornes de chez moi, on ne peut pas dire que ce soit facilitateur.

Et surtout, j’ai enfin quelque chose à rétorquer aux gens -persuadés de bien faire, mais blessants- qui m’assènent des « parfois, il suffit d’adopter, et après ça vient tout seul ! » Et rien que ça, c’est balaise, alors merci les Audrey 😀

Publicités

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s