Halluciner

FIV1, J5

Ce matin, après 3 jours de stimulation, j’ai fait le premier contrôle prise de sang + échographie.
Bilan : 14 follicules, 4 de 10mm, 5 de 8mm et 5 plus petits, répartis gauche et droite.
Un kyste à l’ovaire droit, peut-être un corps jaune résiduel du cycle précédent ?

J’ai une migraine d’enfer.

Conduite à tenir : on continue le Gonal à 100Ui/j, et on ajoute Cetrotide 0,25 demain et dimanche (et probablement jusqu’au déclenchement de l’ovulation). Echographie et prise de sang lundi pour contrôler. Si tout va bien, ponction mercredi, jeudi ou vendredi prochain.

C’est pour le Cetrotide que ça se corse. Me voilà en train de chercher une infirmière pour les injections sous-cutanées (mon mari, la vraie grosse seringue, il ne le sent pas, et moi, alors là, encore moins). La secrétaire de Dr. BeauGosse a eu l’air surprise que je demande si on devait le faire faire par une infirmière. Alors que, si je m’en tiens à la notice : « La première injection de Cetrotide doit être réalisée sous la surveillance d’un médecin et dans des conditions où d’éventuelles réactions allergiques/pseudo-allergiques (y compris des réactions anaphylactiques mettant en jeu le pronostic vital) peuvent être prises en charge immédiatement ».

Bref, passons. J’appelle mon généraliste pour qu’il me conseille une infirmière. Il me donne le téléphone du cabinet de libérales en bas de chez lui. J’appelle, répondeur, qui me donne le numéro de mobile de l’infirmière de garde, que je contacte.

Et là, l’hallu totale.

Moi : « Je suis en protocole de FIV, et j’ai besoin d’une infirmière à domicile pour une injection sous cutanée de Cetrotide demain soir, dimanche soir et probablement jusqu’à mercredi. Serait-ce possible pour vous ? »
Elle : « Mais comment allez-vous faire pour le déclenchement ? Parce que je sais que c’est à un horaire bien précis et très tardif… »
Moi : « Le déclenchement ? » je vois pas le rapport, mais bon…
Moi : « Mais le déclenchement, c’est moi qui le fait, j’ai l’habitude »
Elle : « Ah bon ? »
Moi : « Oui, c’est un stylo injectable, donc ça va. Mais là, j’ai besoin de quelqu’un pour le Cetrotide, car c’est une injection en sous-cutané par seringue. Vous pourriez le faire ? »
Elle : « Ah, ben, il faudrait venir au cabinet »
Moi : « Ah bon, mais vous fermez à quelle heure ? »
Elle : « 17h30 »
Moi : « Je dois faire le Cetrotide en même temps que le Gonal vers 19h30.. »
Elle : « Alors il va falloir vous trouver une autre infirmière…! »

Euhhhh, y’a un truc que je n’ai pas saisi dans le concept d' »infirmière à domicile » ? Le principe c’est pas justement qu’elle se déplace à domicile ?

Tout d’un coup, je ne sais pas ce qui se passe, je me retrouve à sangloter.
Hormones de m…. !!! Me voilà à pleurer comme une madeleine pour une pauvre conne d’infirmière qui n’a visiblement ni besoin de travailler, ni de conscience professionnelle ou d’amour du patient.

Et là, je me rends compte que la gynéco s’est gourée et a noté sur le document le dénombrement de mes follicules à J6… au lieu de J5. Autant Dr. BeauGosse a fait sa reco de conduite à tenir en lisant le compte rendu et me croyant à J6 ? Autant il ne faut pas commencer Cetrotide demain mais dimanche ?

Je vais appeler le secrétariat. Ah non. On est vendredi après-midi. C’est fermé le vendredi après-midi. Et c’est fermé demain.

Et les larmes qui affluent.
Et ma tête qui va exploser.

Tout va bien.
Tout.
Va.
Bien.

Publicités

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s