État

Rêver d’un univers parallèle

Aujourd’hui, dans un univers parallèle, ç’aurait été le jour de la prise de sang.
Prise de sang qui aurait, bien entendu, confirmé que les deux petits embryons s’étaient bien accrochés et qu’ils étaient heureux de faire leur nid dans mon utérus tellement accueillant. Nous aurions été transportés de joie, mais prudents, parce que tout couple échaudé par la PMA craint les conclusions trop hâtives, et on aurait sagement attendu la deuxième prise de sang. Qui aurait confirmé que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et on aurait enfin savouré notre victoire, notre bonheur.

Dans un univers parallèle, si je compte bien, on aurait donc un enfant qui rentrerait en CP, un autre à la maternelle, et deux, tous frais, tous neufs, en préparation dans mon ventre. Une super grande famille nombreuse. Et encore, je ne compte pas les autres tentatives : FIV et IAC foireuses. On aurait donc un énorme monospace familial.

Mais ça, ça aurait été dans un univers parallèle.En vrai, je dois faire avec les grossesses de copines qui n’avaient même pas encore rencontré leurs chéris quand nous, on a arrêté la pilule. Je sais, c’est pas très charitable, mais ça me rend dingue. Se dire que la vie continue pour d’autres et que nous, on reste englués, on fait du sur-place.

En vrai, je dois faire avec les remarques du type « ah mais c’est facile pour vous, financièrement : vous n’avez pas d’enfant ! » « Comme vous avez de la chance de ne pas avoir d’enfant, vous au moins, vous pouvez voyager ! ». Ça aussi, ça me sort par les yeux. Comme une envie de perdre mon sang-froid et de foutre des baffes.

En vrai, je me demande comment je vais juste réussir à continuer à mettre un pied devant l’autre. Et comment faire taire la petite voix en moi qui me réveille à 4h tous les matins et m’empêche de me rendormir, ressassant, défaisant, refaisant, culpabilisant, rejouant le match. Comment empêcher les larmes aux yeux et l’angoisse le soir quand il fait nuit. Les idées noires.

Je sais qu’on va surmonter ça, parce qu’on est la meilleure équipe du monde.
Je trouve simplement que cette fois-ci, ça prend plus de temps que les précédentes.

Publicités

2 réflexions sur “Rêver d’un univers parallèle

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s