Galerie

Prendre une décision qui va tout changer

Mercredi, j’ai signé ma rupture conventionnelle. C’était assez émouvant, parce que j’avais choisi, face à ma RH, d’être accompagnée de mon ancien N+2, qui m’avait embauchée il y a un peu plus de 6 ans. Parce qu’il m’a dit des choses qui m’ont touchées. Parce qu’il est un manager que je respecte et que ça a d’autant plus de valeur à mes yeux.
La boucle est bouclée.

Pour l’instant, je ne ressens pas trop les effets de la délivrance. Il y a surtout du chagrin, parce que, même si je suis convaincue que c’est la bonne décision et que je l’ai mûrement réfléchie, quitter cette entreprise c’est aussi (surtout) quitter certaines personnes avec lesquelles j’avais tissé des liens.

Mais je sais que c’est mieux pour moi : je viens de passer les deux dernières années à forcer, à tenter de m’adapter à des méthodes et des fonctionnements aberrants et destructeurs qui n’ont eu pour conséquence que la détérioration de ma confiance en moi, de mon état de santé et de mon enthousiasme.

L’entrée en PMA n’a, certes, pas dû faciliter les choses, mais on peut légitimement se poser la question : qui de l’œuf ou la poule …?

Enfin, aujourd’hui, j’ai choisi. J’ai regardé les choses en face et je me suis écoutée. Je vais arrêter de me battre pour être parfaite, arrêter de dépenser toute mon énergie dans mes 160km quotidiens, dans des process où l’individualisme poussé à l’extrême annihile toute tentative d’oeuvrer dans le bon sens.
Je n’ai pas peur d’admettre que j’ai échoué, que je n’ai pas été capable d’assumer de front ce boulot et ma PMA.

Je vais maintenant pouvoir consacrer mes forces à une cause valable et saine.

Et si, pour l’instant, j’ai juste besoin de me reconstruire, je suis sûre qu’un avenir professionnel meilleur m’attend. Parce que grâce à la PMA je me connais vraiment mieux, et parce que je sais ce que je ne veux plus.

Oui. Je veux croire que ma vie va changer.
IMG_9023-0.JPG

Publicités

23 réflexions sur “Prendre une décision qui va tout changer

  1. C’est une décision qui n’a pas dû être facile à prendre mais c’est une très bonne chose que de savoir s’écouter et de dire stop quand ce n’est plus possible.
    D’autant plus que pour ce que tu en dis, l’entreprise dans laquelle tu travaillais me semble assez (c’est un euphémisme) détestable.
    Les 160 km quotidien, c’est juste dingue ! J’imagine à quel point tu devais être fatiguée entre les pressions et la route.

    Pour ta question sur l’oeuf et la poule, je pense qu’elle est légitime (il est normal que tu te la poses) mais tu ne dois en aucun cas t’en vouloir des échecs et je sais que tu as fait de ton mieux, avec ce que tu avais à ta disposition, pour que tout marche le mieux possible (le travail et la pma).

    Je suis contente de savoir que maintenant tu vas pouvoir passer à autre chose, reprendre confiance en toi, te sentir mieux et aborder plus sereinement (je te le souhaite !) la suite des aventures pmesques.

    Même si tout ceci est très récent, retiens avant tout que ce que tu as vécu sera une expérience positive dans ta vie puisque tu as mieux cerné ce que tu veux faire et que les changements que tu as fait sont le début d’une nouvelle vie où tu te sentiras mieux. Je te souhaite plein de bonnes choses, tu sais qu’on est là pour te soutenir !

    Des bisous copine ! ❤

    J'aime

    • Merci copine d’avoir pris le temps de me répondre ce message plein d’espoir malgré les jours tout gris que tu traverses ❤

      Tu as raison, ce n'était pas une décision facile à prendre. D'autant que Princessepi est Balance ET pugnace, c'est super pénible, elle hésite tout le temps mais en même temps, elle a l'habitude de "forcer", elle a une capacité d'endurance absolument dingue.

      ça aura pris le temps. Ma psy en pleurait presque de joie 😉

      Je me dis que j'ai essayé, je suis allée au bout de ce que je pouvais endurer, je me suis arrêtée à temps avant de sombrer. Quand certains "collègues" m'ont demandé "et maintenant, tu vas faire quoi ?", intérieurement je me suis répondu "je vais mettre toutes les chances de mon côté pour faire un bébé".

      Merci beaucoup pour tes encouragements, puisse le Grand Architecte t'entendre !
      Des bisous

      J'aime

      • Je suis contente d’avoir pu te répondre quand tu en avais besoin. Etant éloignée des difficultés du privé, ton récit m’a rappelé combien une entreprise peut être un monde cruel. Et je suis contente que tu sois sortie de ce guêpier !

        Ta psy avait raison, il fallait que tu partes !

        Allez, maintenant, il ne reste plus qu’à te concentrer sur ton projet 🙂 et nous on est là pour t’aider. Je vais aller parler personnellement au Grand Architecte et lui dire qu’une fille pugnace, courageuse et très sympa attend depuis trop longtemps. Je suis sûre qu’il y sera sensible.

        Je te souhaite plein de bonne chose dans ta nouvelle vie.
        Des bisous !

        Aimé par 1 personne

  2. Anne dit :

    J’ai fait le même choix que toi il y a quelques mois quand la PMA et le boulot sont devenus incompatibles. Il était alors devenu évident que je ne pouvais pas me battre sur tous les fronts et ma décision a été de privilégier notre projet de famille. J’ai été très soutenue par mon homme et nos familles lors de cette décision et cela a été primordial.
    Aujourd’hui je vais bien mieux. La PMA ne m’a pas encore apporté le cadeau tant espéré mais je sais où je vais. J’ai même des pistes sérieuses pour un nouveau boulot (compatible)… Malheureusement, il faut savoir que le chômage laisse beaucoup trop de temps pour cogiter et que c’est parfois difficile de ne pas laisser la PMA prendre TOUTE la place dans ta tête…
    Profite de ce nouveau départ pour te ressourcer et prendre soin de toi, de ton homme et de vos rêves….

    Anne

    J'aime

    • Bonjour Anne et merci pour ton message. Je me retrouve dans tes mots : je me suis dit que j’avais un combat prioritaire à mener et que je ne pouvais honnêtement plus cramer toute mon énergie à me battre inutilement pour des causes vaines. Mais décider de faire passer ma vie personnelle avant ma vie professionnelle, ça a été aussi admettre que je ne pouvais pas tout avoir. C’est ce qui a pris le plus de temps, je crois.
      Tu as l’air sereine, d’avoir trouvé « ta voie ». J’espère que je le serai aussi dans quelques mois !

      J'aime

  3. C’est important de se sentir bien dans son environnement professionnel quand on est en PMA. On a déjà assez de stress comme cela, non ? Tu as donc pris la bonne décision, c’est évident. Je suis convaincue que tu trouveras une activité qui te conviendra mieux. Des bises

    J'aime

  4. C’est une belle décision courageuse et tu parais avoir vraiment fait un vrai chemin vers toi-même.
    Je te souhaite de trouver rapidement une activité qui te comble car on passe beaucoup de notre temps au travail et c’est fondamental de s’y épanouir!

    J'aime

    • Merci Ilithyie pour ton commentaire. J’aime beaucoup ton expression « un vrai chemin vers toi-même », ça me parle. Cette année, j’ai l’impression d’avoir fait des pas de géant. C’est fou comme la PMA m’a détruite ET construite.
      Je ne sais pas si ma décision était courageuse (ou inconsciente, on verra ! ;)), mais je sais qu’elle était devenue vraiment nécessaire, donc je reste persuadée que c’est la bonne voie.

      J'aime

  5. Tout CHOIX qui n’est pas subi mais voulu et assumé comme le tien est toujours porteur de belles choses. C’est vrai que la PMA permet de mieux se connaitre (et de mieux connaitre ses proches) et parfois, paradoxalement quand on voit les difficultés et les douleurs qui y sont associées, de se trouver ou au moins de trouver en soi quelque chose qu’on ignorait. Plein de courage pour la suite, au delà de l’incompatibilité avec la PMA, je pense que 160km quotidiens c’est incompatible à long terme avec n’importe quel projet de vie personnelle épanouie. Le meilleur est à venir!
    Biz

    Aimé par 1 personne

    • Merci 1872tartine pour ton commentaire porteur d’espoir ❤ et qui m'a fait beaucoup de bien 🙂
      Le cheminement pour en arriver là a été long et semé d'embûches. S'il n'y avait pas eu la PMA, je n'aurais peut-être jamais ouvert les yeux…
      Choisir, c'est renoncer et ce n'était pas rien, particulièrement pour moi, qui me trimbale depuis l'enfance la casquette de la "fille satisfaisante".
      Mais c'est mon choix, je suis honnête avec moi-même et pour la première fois de ma vie, j'accepte d'être imparfaite !
      J'ai donc envie de croire que le meilleur reste à venir 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. J’admire ta décision !! J’ai moi-même un projet de reconversion que je laisse traîner pour le moment (bon, j’attendais d’avoir le local, et avec la future maison, je l’aurais!). Il en faut du courage pour quitter ce qu’on a, mais je reste convaincue que c’est forcément pour un mieux être, personnel et professionnel. Prends le temps pour te reconstruire. Bisous.

    J'aime

    • Merci Julys !
      En apprenant ma décision, un collègue m’a dit « le courage est une qualité ; la peur, un réflexe ».
      Je te souhaite de mener à bien ton projet de reconversion. Je suis persuadée que, parfois, il faut savoir se jeter dans l’inconnu, prendre des risques, parce que c’est notre vie et qu’il serait dommage de passer à côté.
      Des bisous.

      J'aime

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s