Croire en l’impossible

Voilà, cette saleté d’année 2014 est (enfin) derrière nous. J’ai eu l’impression que je n’y arriverai pas ! J’ai failli titrer cet article « En finir avec 2014 », mais je me suis dit que « Croire en l’impossible » serait plus positif.

Je n’ai pas été trop présente ces derniers jours… D’abord, il y a eu l’effervescence des préparatifs de Noël. Et, à l’approche du traditionnel déjeuner chez mes parents, le retour de ma copine « Peur Panique » : mon frère et ma belle-soeur profiteraient-il du rassemblement familial pour nous annoncer un heureux évènement ? (ouf, rien. Et j’ai même vu ma belle-soeur picoler, jusqu’ici tout va bien).

Noël familial passé, quelques jours de vacances avec mon mari Ours, sur les traces de notre histoire, là où tout à commencé ❤ (oui Miliette, je sais, c’est ultra-niais et encore, je ne te dis pas qu’on s’est même garés à l’endroit précis où il avait tenté de m’embrasser il y a 13 ans, et qu’il a re-tenté de m’embrasser. Et que cette fois je l’ai laissé faire ;))

Il y a eu aussi mon incapacité à avouer mon « lourd secret PMA » à un ami. Je m’étais promis de lui en parler, parce que, même si je le connais depuis relativement peu de temps, on est comme « connectés ». Je voulais lui témoigner ma confiance et surtout qu’il me connaisse vraiment. J’ai lamentablement échoué, même pas une amorce d’un début de phrase. Je suis rentrée à la maison après ce thé en tête à tête, et j’ai pleuré d’être aussi nulle. Et puis tout de suite après le lendemain, je me suis rappelée des paroles de ma psy, de mes bonnes résolutions : avoir le droit de ne pas être parfaite. Du coup, par militantisme, j’ai décidé de ne PAS m’épiler les avant-bras (j’aime pas les poils), histoire de cultiver mon imperfection. Ouais. Carrément.

Il y a eu aussi la pétasse de fin de cycle, naturellement. J’ai lutté. Je n’ai pas craqué (bon j’ai un peu beaucoup tâté mes seins, mais je n’ai pas fait pipi sur le bâton, ni même acheté de bâtons !). Et, à deux jours de 2015, j’ai eu mes règles, évidemment. Bitch de DNLP, elle m’aura décidément fait ch!3£ jusqu’au bout de 2014. Je n’ai pas trop pleuré. Même si j’ai immédiatement pensé : chez moi, on dit « comme on commence l’année, on la finit ». Pas de pot, ça n’augure pas vraiment de grossesse en 2015 tout ça.

Il y a eu un déjeuner avec ma meilleure amie, qui m’a couverte de cadeaux apaisants, pour être bien. Il y a eu de la peine, même si on s’aime comme deux sœurs et que c’est ma plus vieille amie, j’ai eu la confirmation que nos chemins, doucement, s’écartent, à cause de la PMA. Il y a des sujets qu’on élude volontairement, et je ne sais pas trop si ça me blesse ou si c’est mieux comme ça.

J’ai compté les jours jusqu’à 2015 (voire même les heures). Mari Ours et moi on a décidé de changer nos habitudes de réveillon et, au lieu de notre traditionnel dîner en amoureux à la maison, on a préféré aller au resto.

Il y a eu le dilemme de la robe de réveillon : trouver dans ma garde-robe une robe de fête dans laquelle je rentre encore. Après 2 heures d’essayages (pour un peu, je me serais crue dans un remake des Reines du Shopping), j’ai décidé de remettre celle de l’année dernière. Je déteste remettre une robe d’un réveillon sur l’autre (surtout quand la robe en question ne m’a visiblement pas porté bonheur. Comment ça je suis superstitieuse et c’est pas cohérent avec mon côté cartésien princesse3,14 ?). Alors, j’ai mis un nouveau gilet avec des plumes (plumes – cigogne, vous voyez l’appel de l’aile du pied ?) que m’a donné ma mère, des chaussures et des collants neufs. Et aussi une culotte neuve. Ça devrait suffire pour contre-balancer le mauvais sort, non ?

Heureusement, il y a eu de jolies cartes… de doux vœux… des messages d’espoir… des mots qui m’ont fait du bien… des phrases qui nous ont fait sourire, Mari Ours et moi… du thé et un ruban cœur, que j’ai immédiatement accroché à mon amulette porte-bonheur en prévision de FIV2 en février… des paillettes étoiles et même des paillettes flocons (et chacun sait désormais que j’adoooore les paillettes)… des vœux de Londres, une ville que j’aime d’amour… une cigogne souriante ET une coccinelle qui porte un trèfle <3… la recette pour être heureuse… des bonnes ondes en direct d’un utérus où Hardie fait des pirouettes… un dessin de cigogne et des petits enfants souriants du Vietnam…

photo 1photo 3photo 2photo 4Merci à toutes pour votre soutien, d’exister, de me faire rire quand j’ai envie de pleurer. De me redonner l’espoir, de m’aider à me sentir moins seule, de m’avoir aidée à sortir de l’ombre. De partager. D’être de si chics filles ❤

Un dîner de réveillon parfait (et sans gluten :)), des rires, des très bons vins italiens, en attendant minuit, mari Ours et moi avons dressé, comme tous les réveillons, notre bilan de l’année écoulée.

2014, c’est l’année de ma première ponction, notre première FIV, ma première hyperstim, notre première ICSI, nos premiers embryons, notre premier transfert.

C’est l’année de mon premier bilan de compétence, l’année où j’ai pris la décision de quitter mon boulot.

C’est l’année où j’ai fait des pas de géants avec ma psy.

En fait, 2014, c’est l’année où j’ai compris beaucoup de choses sur moi-même. Selon Mari Ours, c’est l’année où je suis devenue vraiment adulte, il m’a confié qu’il était fier de moi. J’en étais toute émue.

Nous voilà en 2015. Enfin.

Déjà.

L’année de mes 35 ans. L’année des 7 ans d’arrêt de pilule.

Pour 2015, si on osait croire en l’impossible, défier le destin, prendre des risques ? Il ne tient qu’à nous. Alors on croise, on y va, et on y croit.

Passez une belle année ❤

 

Publicités

367 réflexions sur “Croire en l’impossible

  1. Nous te souhaitons une année 2015 douce et heureuse. Tu as avancé en 2014, c’est sûr. Car même avec des échecs, on avance. On apprend à mieux se connaître. Et puis on tire aussi des enseignements pour les traitements, pour « affiner » les choses. Donc 2015 va être au top, c’est certain. 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Ma copine, il est bien beau ton bilan. Un peu triste aussi et je te comprends mais cette année 2014 qui s’est enfin terminée, c’est quand même un soulagement !
    Tu disait :  » chez moi, on dit « comme on commence l’année, on la finit »  » et tu concluais que 2015 ne t’apportera pas de grossesse. Je ne suis pas d’accord : tu as eu tes règles en 2014 : 2014 s’est terminé par un J1. Donc ce proverbe s’applique sur 2014 : Elle est été merdique du début à la fin, sans une grossesse. 2015 commence en début de cycle : en 2015 tout est possible !
    Je te souhaite le meilleur copine, je croise fort fort les doigts. Et en cas de coup de mou, on est là ! (tu as reçu ma carte ?)
    Des bisous

    J'aime

    • C’est ma technique pour créer la frustration, le manque.
      Tu sais, c’est comme chez Abercromb*e & F*tch, la chemise qui n’existe QUE sur le mannequin.
      Une technique de marketeur, quoi. Tu vois ce que je veux dire, hein Miliette ?

      J'aime

  3. je te souhaite de belles choses en 2015 !
    Nous aussi on a fait un bilan, et on en a conclu que c’était bon, tout était testé : les IAC, la FIV, la FIV ICSI et en janvier on aura fait le TEC. Comme il n’y a rien d’autre à découvrir, c’est bon, on est prêts pour une grossesse !

    Si 2014 t’as permis de devenir Adulte, c’est bon, en 2015 tu pourras être Maman !

    Aimé par 1 personne

    • Je suis RAVIE que tu aies toi aussi un côté gnan-gnan. Miliette m’avait presque traumatisée en dénoncant ma tendance à la mièvrerie. Merci Julys, je me sens moins seule.
      Une douce année à toi aussi, 💕pleine de paillettes magiques ⭐️et d’arc en ciel 🌈

      J'aime

  4. J’ai laissé un tas de commentaires cette nuit qui ne sont pas publiés, je suis dégoûtée, c’était du très haut niveau. Genre du niveau 5h du mat tu vois. Mais bon, WP m’a classé dans les trolls sans doute…
    BREF, le concours ne peut plus se dérouler dans ces conditions. IL Y A TRIIIIICHE !

    J'aime

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s