Se faire hypnotiser

Normalement, lorsque vous lirez ces lignes, je serai quelque part au-dessus des nuages, revenant d’une longue semaine de break sous le soleil des Canaries. Et je rentrerai enceinte, EVIDEMMENT, vacances + sangria obligent.

Début mars, je suis allée à ma première séance d’hypnose.

Cette hypnothérapeute -je l’appellerai MC Solaire, ça lui va comme un gant, non pas qu’elle soit black, ni que ses silences soient d’or- m’a été conseillée par mon ostéopathe.

J’avais eu une grande discussion avec elle lors de ma dernière séance d’ostéopathie. Je sortais d’un rendez-vous chez le gastro-entérologue qui s’était contenté de lever les yeux au ciel quand j’avais parlé de mes problèmes auxquels mon généraliste déclarait forfait, de me répliquer que le gluten c’était rien qu' »une mode » et qu’il fallait simplement prendre 3 repas par jour en mâchant bien (sans déconneeeeeerrrrrrr ? Heureusement que tu étais là Dr Connard, parce que les 34 premières années de ma vie, pour mes 17 repas quotidiens, j’avalais tout rond !)

Bref. J’étais donc en pleine saturation de la suprématie du « corps médical », de tous ces médecins suffisants et prétentieux, qui, sous prétexte qu’ils ont fait 5 ans d’études de plus que moi, n’écoutent pas les patients et se prennent pour des dieux vivants.

Mme Ostéo est vachement branchée médecines douces et on a papoté sur ce mec atteint d’un cancer a priori incurable parti vivre 1 an avec les indiens d’Amazonie revenu avec une rémission complète. Oui, complète.

J’ai dit à madame Ostéo que je ne comprenais pas, en parcours PMA, on ne fasse pas au préalable une étude « globale » des patients (particulièrement pour les infertiles inexpliqués comme mari Ours et moi), et on n’essaie pas toutes les techniques douces non invasives « au cas où ». Parce que peut être qu’en commençant par manger moins acide + faire 30mn de natation par semaine + débloquer 2/3 trucs en ostéopathie + boire de la tisane de sarriette, j’en sais rien, peut-être que parfois, pour les inexpliqués notamment, ça permettrait de se passer du combo « protocole/piqures/échos/ponction » et tout le tralala.

On a parlé osteo, bien sûr, puis acupuncture, reiki, yoga et méditation, et j’en suis venue à lui demander si elle connaissait une hypnothérapeute.

Elle m’a parlé de MC Solaire, en me disant qu’elle était magique et qu’elle avait « un don ». Alors j’ai pris rendez-vous.

Je sais. Vous trouvez ça pathétique, genre la fille qui croit encore, après 85 cycles infertiles (85 boréal !), qu’elle est capable de tomber enceinte par l’opération du « saint esprit ». N’empêche. Pourquoi pas.

Début mars, mari Ours et moi on s’en est donc allés pour notre premier rendez-vous à Marseille (paraît qu’il en faut 2 à 3, à 80€ le RDV, quand même). On a d’abord parlé 45 mn avec MC Solaire, elle nous a posé des questions, sur nous, notre couple, la PMA, la fausse couche, la GEU, notre enfance, notre relation avec nos parents et nos fratries…

J’ai demandé comment on ferait si j’étais hermétique à « tout ca », ça me tracassait. Elle m’a dit que ça arrivait, parfois, et qu’on verrait bien.

Sa technique, c’est celle d’un certain monsieur Weiss. C’est pas Mesmer, hein, du genre à vous paralyser puis vous faire faire des trucs de fous. On reste conscient pendant la séance et l’hypnotherapeute, en orientant les questions, nous permet de découvrir ce que notre âme a à nous dire. Tout un programme.

MC Solaire a écrit mon intention de séance sur une feuille blanche « que je retrouve en moi les ressources nécessaires pour concevoir un enfant » puis elle a demandé à mari Ours d’aller faire un tour d’une heure dans le quartier et je suis restée seule avec elle.

Je me suis allongée. Elle s’est assise à ma gauche et a commencé à parler doucement (genre la lumière dorée tout ça) et à écrire.

Au début, c’était un peu bizarre. Pour être franche, j’avais une grosse envie de rigoler. Et puis, subitement, je me suis surprise à pleurer un peu (?!). Elle m’a demandé ce que je « voyais », je visualisais un gros et vieil arbre, une prairie verte et du soleil. Elle m’a posé des questions sur les sensations, les bruits, la lumière. Soudainement, j’ai eu très chaud dans le haut du dos et au visage. J’ai vu mon grand-père paternel, décédé quand j’avais 11 ans, un très joli souvenir, quand il essayait de m’apprendre la valse, la bossa nova, le cha-cha, quand j’étais petite…

Elle a fait des similitudes que j’ai trouvée plutôt convenues sur la solidité/la force de l’arbre et mon grand-père. Bon, franchement si ça c’était arrêté à ça, je serais restée sur ma faim. Mais alors que j’étais en train de quitter la prairie, mon grand-père me faisant « au revoir » de la main, s’est produit une chose très troublante : je me suis sentie « tourner ». Comme si j’étais couchée sur une assiette, et que l’assiette tournait sur elle-même, comme un vinyle sur sa platine.

Oh tu peux bien te gausser, PMette derrière ton écran, mais je t’avoue que ça m’a bien fichu les jetons. J’avais la sensation physique de tourner. J’en aurais mis mes deux mains à couper. Pourtant, je suis cartésienne, hein (3,14 toussa), et je sais bien que je ne bougeais pas, puisque la voix de MC Solaire continuait de me parvenir de la gauche. Mais je tournais, je tournais, c’était irrésistible. Je me suis mise à chialer pour de bon, en totale perte de contrôle. Elle a essayé de me demander de sortir de la scène, d’en être le spectateur, mais ça ne marchait pas. Elle m’a ramenée au souvenir de mon grand père, de l’arbre et de la prairie. Petit à petit, je me suis calmée, et on a terminé la séance comme ça.

Quand j’ai rouvert les yeux, j’avoue que j’étais un peu désorientée. Elle m’a dit qu’elle avait volontairement arrêté la séance en me ramenant dans ma prairie parce que l’heure approchait. J’étais un peu flippée. J’ai demandé si ça faisait toujours « comme ça », elle m’a répondu que non, que les manifestations étaient différentes d’une personne à l’autre. Elle m’a dit que ce qui c’était produit était très encourageant et que visiblement ma conscience avait quelque chose à me dire.

Elle m’a dit que la prochaine fois, on prendrait 2h entière pour la séance, pour avoir le temps de bien travailler.

L’après-midi, j’étais crevée, comme si j’avais couru 10 bornes.

J’y retourne en rentrant de vacances, parce que j’ai envie d’en savoir plus. Une amie m’a demandé « et tu n’as pas peur de ce que tu vas découvrir ? ». Non, j’ai confiance en MC Solaire et surtout je veux savoir ce que mon âme essaie de me dire.

Et vous ? L’hypnose ? Vous avez essayé ? Ça vous a fait quoi ?

Publicités

38 réflexions sur “Se faire hypnotiser

  1. Ca fait quelques temps que l’idée me trotte dans la tête mais je n’ai pas franchi le pas faute de « bonnes adresses », le problème avec la médecine parallèle c’est que comme elle est pas encadrée j’ai toujours peur de tomber sur un charlatan…
    Marseille c’est pas si loin de chez moi, alors si par mail tu veux bien m’envoyer l’adresse de MC Solaire…

    J'aime

  2. J’ai fait le deuil de ma mère grâce à un courant d’hypnose puis en 2012 j’ai suivi une formation certifiante. J’ai adoré et j’ai beaucoup appris sur moi même. Il faut savoir qu’on est tous parfois sous hypnose (exemple quand on conduit d’un point A à un point B et qu’on n’en garde aucun souvenir, comme si on avait roulé en mode automatique…). L’hypnose thérapeutique n’a RIEN à voir avec le folklore de Mesmer ou autre… Souvent les gens ont une fausse idée de l’hypnose à cause de ce genre de spectacles, aussi impressionnants soient ils.
    Bref, je trouve ça très intéressant le lien avec les racines (la famille) et la panique ressentie au moment de la perte de contrôle…
    Si tu as envie de continuer et que tu sens que ça peut te faire du bien, fonce !!! Après, n’en n’attends peut être pas trop.
    J’ai fait l’erreur de tester tout un tas de trucs en espérant, au final, que ça m’aide à tomber enceinte. Résultat: en ce qui me concerne, tu connais les résultats…
    En revanche, le faire juste pour soi et pour se sentir mieux, je trouve ça très positif !! Bisous.

    J'aime

    • Merci pour ton message Julys.
      Oui, j’ai bien envie de continuer, même si je suis plus mitigée sur ma deuxième séance, hier (je vous raconterai ça dans un prochain billet).
      Je n’attends pas des miracles sur mon infertilité mais si, au passage, cela me fait progresser dans ma « rencontre avec moi-même » (ça fait un peu « new age » de dire ça ;)), ça ne me fera pas de mal. Mais je doute de tout découvrir en 3 séances.
      Combien de séances t’a-t-il fallu pour faire le deuil de ta maman ?
      Des bisous.

      J'aime

      • Une seule… Mais elle était décédée depuis de nombreuses années. Et la forme d’hypnose qui moi m’a parlé est l’hypnose humaniste. Tu es vraiment acteur de ta thérapie et l’idée est que tu exprimes des ressentis et que tu trouves tes propres solutions. En résumé, tu es beaucoup moins passif qu’en hypnose ericksonienne.

        J'aime

  3. Non, pas envie de rire. Je trouve cela très très intéressant. Pour ma part, je n’ai testé l’hypnose thérapeutique qu’une fois et j’ai pu faire un nettoyage énergétique, puis voir mes chakras (je connaissais leur existence mais n’avais aucune idée qu’on pouvait les voir !). J’ai adoré, et surtout les semaines qui ont suivi, je me suis sentie beaucoup plus légère. Cette séance m’a permis de faire partir de mauvais souvenirs encore « imprimés » dans mon corps, pour repartir du bon pied. Pour lire mon post à ce sujet : https://ciconiatenvapas.wordpress.com/2015/01/19/mot-de-passe-de-larticle-intitule-nettoyage-energetique-par-magnetisme-et-hypnose/
    En tout cas, je suis curieuse d’en savoir plus sur ta prochaine séance !
    Biz

    J'aime

    • Je me rends compte qu’à l’époque j’avais demandé le mot de passe de ton article mais que je ne l’ai pas reçu (j’ai pourtant regardé dans mes spams ?). Tu veux bien me le renvoyer stp ? princessepi.lpdc(at)gmail.com
      A vrai dire, je suis un peu « déçue » de ma deuxième séance qui a eu lieu hier. Je vous raconterai très vite.
      bises

      J'aime

  4. Moi je vois une hypnothérapeute depuis ma fIv 1 cauchemardesque pour cause de torsion d’ovaire. On travaille sur ma confiance en moi. La première fois, j’ai eu l’impression de planer dans une bulle au dessus du sol et j’étais tellement bien que je ne voulais pas me « réveiller » !

    J'aime

    • Et tu la vois tous les combien ? Tu as fait combien de séances ? ça te fait la même sensation à chaque fois ?
      J’avoue que je suis un peu perdue, parce que ma 2ème séance -hier- ne m’a pas vraiment « marquée » comme la première…

      J'aime

  5. J’avoue que je suis sceptique sur ce genre de choses, mais ton expérience est très intéressante… Et en effet peut être que nos infertilités inexpliquées pourraient en tirer des effets bénéfiques.
    Viens nous raconter la suite 😉

    J'aime

    • L’année dernière, ma maman a consulté un hypnothérapeute dans sa région. Ca lui a permis de faire enfin le deuil de sa maman (au bout de 4 ans !) en 5 séances d’hypnose. J’étais très sceptique, mais je trouve qu’elle va mieux.
      Donc je me dis que si ça peut me permettre d’en savoir plus sur moi-même au passage, pourquoi pas ?
      En revanche, je suis un peu « restée sur ma faim » suite à ma deuxième séance d’hier, je vous raconterai dans un prochain post…

      Aimé par 1 personne

  6. Tu dois être pas bien loin de chez moi si tu es allée à Marseille … Et oui j’ai essayée et jai fait une séance pour le moment et moi j’ai eu un sentiment d euphorie et de joie jai réussie a me Voir enceinte a visualisé ce corps que j’avais peur d’imaginer … Depuis je fais de l’auto hypnose pour retrouver ce sentiment de sérénités … J’y retourne le 6 je crois .

    J'aime

    • Oui, tu m’avais dit que tu avais essayé l’hypnose ! J’espère que ta séance du mois prochain te fera autant de bien que la première. Pour ma part, je suis plus mitigée sur ma 2ème (hier).
      Je fais aussi de l’auto-hypnose régulièrement depuis octobre, ça me fait beaucoup de bien. Parfois (rarement) j’arrive même à décrocher complètement et à ne me « réveiller » quand j’entends « et dans un instant, je vais compter jusqu’à 5 ». C’est assez magique quand j’y arrive, ça relaxe profondément. J’ai commencé aussi la méditation/pleine conscience, mais je suis moins assidue. Je vais m’y remettre 😉

      Aimé par 1 personne

  7. J’ai testé et cela m’a fait beaucoup de bien, l’hypnose. Moi, j’ai commencé par « soigner l’enfant intérieur », en gros rassurer l’enfant que l’on a été et j’ai pleuré à gros bouillons. Moi qui suis cartésienne, cela m’avait troublé car je me sentais mieux après ses séances. Mais bon, cela n’a pas arrangé mon infertilité comme tu le constates.
    En revanche, avant un transfert, je le conseille : cela permet d’accueillir nos petites cellules plus sereinement et d’attendre calmement la suite…
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton message Mme Icsi.
      Tu as fait combien de séances ? Tu as travaillé d’autres axes après ? C’est toi qui l’a demandé ou ton thérapeute ? Et comment tu as su qu’il était temps d' »arrêter » les séances ?
      J’ai fait ma deuxième séance hier et j’ai un goût d’inachevé (je vous raconterai très vite), comme si ça n’avait pas servi à grand chose. Je ne sais pas… Je suis un peu dubitative :-/

      J'aime

      • C’est l’hypnotherapeute qui m’a conseillé de faire 4 séances : une sur l’enfant intérieur, une autre sur la part féminine, une autre sur la part masculine, puis une dernière pour préparer l’accueil d’un embryon juste avant le transfert. Après l’échec de la fiv, à ma demande, elle m’a proposé une séance sur le deuil pour préparer l’accueil d’une nouvelle vie. Cette séance était gratuite, ma « thérapeute » ayant envie de m’aider, ayant été elle même confrontée à l’infertilité. Le but n’était donc pas de multiplier les séances pour faire de l’argent.
        Bon, dis comme ça, on va me prendre pour une folle mais ces séances m’ont fait du bien, notamment sur la féminité, l’image maternelle que j’aimerais incarner, et pour se projeter enceinte, portant la vie alors que les échecs à répétition avaient enfoui cette image aux oubliettes, de peur de l’échec. Tu peux nous écrire si tu veux plus de détails.

        J'aime

  8. Tazounette dit :

    Etonnante, ton expérience… J’imagine oui, ton impatience à y retourner et découvrir ce secret là, effleuré la dernière fois. J’ai essayé l’hypnose dans le cadre d’une psychothérapie, ou d’une analyse transactionnelle plus précisément, effectuée pendant 3 ans suite à la séparation avec le père de mes filles et pervers narcissique de surcroît. Comprendre comment j’avais pu, au cours de mon histoire perso tomber sur une personne comme ça et pourquoi cette emprise avait été possible. Avant cette hypnose, j’étais avec mon nouvel amour (infertile dont je suis actuellement enceinte de jumelles après FIV 3), bref. Un matin, il repart (nous vivions à 700km d’écart à l’époque). Je pars prendre mon bus, lui vers sa voiture. Je me retourne vers lui et lui non. ça n’a l’air de rien, mais ça m’a mis en panique. SMS, messages vocaux, mails. Aucune réponse. Normal, il conduisait… Et moi, en panique émotionnelle totale. Lors de ma séance suivante et après avoir réfléchi à cet événement, je l’ai lié à mon premier jour d’école. 3 ans. Ma mère m’emmène à l’école, me largue au milieu de la cours et s’en va, sans se retourner. Moi, je comprenais pas ce qui m’arrivait. Un chagrin énorme m’a envahie et une panique de ne jamais la voir revenir. Bref. La psy m’a fait retourner à cet événement. Je sentais au fond de moi, qu’une partie de moi était toujours derrière ce portail à se sentir abandonnée, désemparée. Je me suis retrouvée moi 3 ans, moi 33 ans et ma mère dans la même scène. Et pendant cette hypnose, j’ai moi même réparé la petite fille dans cette cour d’école. C’était magique. Les premières minutes où je suis arrivée dans cette cour d’école face à cette petite fille qui pleurait (je pleurais durant la séance, et même à gros sanglots) et j’ai pu la serrer dans mes bras (ma thérapeute m’avait tendu un énorme coussin), la rassurer et lui parler… C’est un moment qui reste magique et d’avoir conscience de tout ça, même une fois réveillée, c’était phénoménal…
    Continue. Continue les séances. Fais connaissance avec toi-même, c’est la plus belle rencontre à faire… ;o) Je te souhaite la même issue que moi ;o)

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton partage Tazounette. Quelle expérience fascinante !
      Tu avais ce souvenir de ton premier jour d’école en toi, encore ? C’est incroyable ! Et ton expérience semble vraiment t’avoir réparée, transformée. Quel travail, quel chemin parcouru, c’est phénoménal. Tu peux être fière de toi, d’avoir réussi à lier ces 2 évènements toute seule, c’est magique.
      Je n’ai pour ma part que très très peu de souvenirs de mon enfance – pratiquement pas à vrai dire. Peut-être que je devrais essayer de « creuser » ces pistes là, les souvenirs que j’ai.
      Hier j’ai fait ma deuxième séance, mais je suis plus mitigée. Je vous raconterai cela très vite. J’ai un 3ème rendez-vous dans un mois. J’espère que j’arriverai enfin à me rencontrer moi-même, ou au moins à ouvrir une porte…

      J'aime

  9. Je suis très cartésienne aussi, mais pdt ma cure thermale, je fais aussi de la psycho-généalogie et ça se rejoint un peu. Ça ne peut pas faire de mal (enfin j’espère!) et si ça peut débloquer des trucs… Bises

    Aimé par 1 personne

    • La psychogénéalogie, c’est super intéressant. J’avais découvert quand j’ai lu « les verrous inconscients de la fécondité ». Tu me diras où te mènent tes 3 séances. J’imagine qu’après, il faut aussi pouvoir « creuser » en demandant à sa famille. Je n’ai plus qu’un seul grand-parent, je me vois mal demander des infos sur sa relation de couple à ma grand-mère de 85 ans… bisous et bonne cure 😉

      Aimé par 1 personne

      • Le plus important en psychogé c’est de se lancer. Les questions viennent éventuellement (et souvent) après.
        L’idéal c’est de remonter sur 5 générations (les parents de tes arrières grands parents). C’est assez facile de retrouver les dates et infos…
        Si un jour ça t’intéresse, n’hésite pas à me mailer. Bisous.

        J'aime

  10. J’ai vraiment envie d’essayer, j’y pensais avant de lire ton article mais je ne connais personne près de chez moi. J’ai hâte de lire le récit de ta prochaine séance et surtout la raison qui fait que tu tournes.
    Des bisous et j’espère qur ton voyage a été ressourçant.

    J'aime

    • Les vacances étaient vraiment ressourçantes, apaisantes, on s’est bien changé les idées (même si j’ai vu des tas de femmes enceintes, et que donc, mon infertilité n’était jamais très loin…). Le retour est compliqué : j’ai un gros SPM depuis hier 😦

      Je fais de l’auto-hypnose depuis fiv1bis, ça me fait beaucoup de bien. C’est très relaxant, ça m’apaise, me permet de me recentrer sur moi.
      Depuis, j’avais envie d’essayer l’hypnose et l’occasion s’est présentée, voilà, comment je me suis lancée.

      Récemment je me suis mise à la méditation/ pleine conscience. Mais je débute et je ne suis pas très assidue 😉 faut que je m’y remette.

      Ma deuxième séance d’hypnose était hier. Je suis mitigée, je vais vous raconter ça très vite.
      Des bisous ma copine (j’espère que toi ça va, j’ai du retard partout – break wordpress oblige – mais je vais regarder tout ça).

      J'aime

      • Je suis contente de te lire ma copine mais désolée pour ton SPM, ça fout le moral en l’air parfois… J’espère que tu n’en as plus beaucoup à subir 😉 !
        J’ai hâte de lire le nouvel article sur l’hypnose. Et faudrait que tu me parles de l’auto-hypnose, ça se pratique comment ?
        Des bisous tout plein et je t’envoie une cargaison de câlins qui réconfortent pour supporter le SPM…

        J'aime

  11. J’ai testé en fin d’année dernière. Je savais pas à quoi m’attendre. En même temps c’était pas une séance prévu. C’était avec une SF que j’allai voir pour de l’acu mais comme elle a eu une annulation sur le créneau suivant elle me l’a proposé au pied levé.
    J’avais trouvé l’expérience très particulière, mais pas désagréable…
    J’espère que vous avez pu bien profiter des vacances.
    Bisous.

    J'aime

  12. Tazounette dit :

    Princessepi, contrairement à toi, j’ai énormément de souvenirs de mon enfance. Sûrement parce que je suis hyper sensible et émotive. Ma mémoire est une mémoire émotionnelle. Tout ce qui déborde se marque en moi… Ma mère était très froide et colérique, peu de compassion, peu de chaleur, peu de mots, peu de câlins et impatiente… Cocktail détonnant pour moi. J’ai toujours été en manque. Et je crois que tout a commencé lorsque je suis rentrée à l’école. Disons pour la prise de conscience… J’ai donc beaucoup de souvenirs, surtout enfance et adolescence… J’ai été mariée une première fois avec le père de mes filles, la fin du mariage a été atroce, mes filles étaient en très bas âge… Aujourd’hui encore, 10 ans après, je ne peux regarder aucune photo de bébé de mes filles sinon je me replonge illico dans les souvenirs de cette époque, et c’est comme si j’y étais à nouveau. Bref, c’est pas évident de ranger, d’oublier, il suffit d’un rien pour me ramener illico en arrière… J’espère que la suite des séances seront prospères. Perso, j’ai pu faire les liens parce que cette séance d’hypnose faisait partie de ma psychanalyse à raison d’une séance par semaine. J’avais tellement besoin de faire ce travail qu’entre deux séances j’essayais au maximum de trouver des liens entre mon passé et mon présent. J’ai pu avancer très vite grâce à ça. Bon, je vais arrêter là, je pourrais parler des heures de mon analyse tellement c’était passionnant !

    J'aime

Donne-moi ton avis (si tu veux)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s